Adam, Adolphe-Charles

Adolphe-Charles Adam (Paris, 24 juillet 1803 – Paris, 3 mai 1856), compositeur. Il étudia au Conservatoire de Paris et n’eut qu’un 2eme Prix de Rome en 1825. Il eut se premiers succès au Vaudeville en 1825 et au Gymnase (L’Oncle d’Amerique). Il fut joué à l’Opéra-comique pour la première fois en 1829. Il y fera représenter ensuite plus de 20 pièces dont les plus réussies sont Le Chalet (1829), Le Postillon de Longjumeau (1836), Le Brasseur de Preston (1838), Giralda (1850). En mai 1847, il fonda avec Mirecour l’Opéra-National, dont le but était de produire les œuvres des jeunes compositeurs. La révolution de Juillet ruina son entreprise et l’accula à la banqueroute. Jusqu’à sa mort, il dut produire des œuvres pour combler ses dettes. Il fit représenter au Théâtre-Lyrique sept ouvrages dont Si j’etais roi (1852), à l’Opéra il présenta trois œuvres dont Le Fanal (1849) et surtout plusieurs ballets dont certains sont très célèbres: Giselle (1841), La Jolie fille de Gand (1842), Le Diable a quatre (1845) et Le Corsaire (1856). Il écrivit aussi beaucoup de romances, quatre messes et des cantiques (Minuit chrétien). Il fut nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1836 et entra à l’Institut en 1844 et obtint en 1848 une chaire de composition au Conservatoire de Paris. Ses souvenirs furent publiés après sa mort par son épouse, la chanteuse Cherie Couraud qui avait été auparavant son élève.

Source: Dictionnaire de la musique en France au XIXe siecle.