Verdi, Giuseppe

Giuseppe Verdi (Roncole près Busseto/Italie, 9 octobre 1813 – Milan, 27 janvier 1901), compositeur. Il étudia avec Ferdinando Provesi à Busseto dès 1825 puis, de 1831 à 1835 avec Vincenzo Lavigna à Milan. De 1836 à 1839, il fut maestro di musica à Busseto puis retourna à Milan où son premier opéra, Oberto, conte di San Bonifacio, fut représenté à la Scala de Milan le 17 Novembre 1839 avec un succès qui lui valut un contrat de commande de trois opéras pour la Scala : Un giono di regno (1845), Nabucodonosor (1842), et I Lombardi alla prima crociata (1843). Le grand succès de ce dernier opéra lança la carrière de Verdi qui composa une quinzaine d’opéras dans les dix années suivantes dont : Ernani, Macbeth, Luisa Miller, Rigoletto, Il Trovatore, La Traviata. De 1847 à 1849 Verdi voyagea en Europe, d’abord à Londres pour surveiller la premiere d’I Masnadieri puis à Paris où l’Opéra de Paris lui commanda Jerusalem, traduction/adaptation de I Lombardi alla prima crociata. De 1854 à 1855, Verdi revint à Paris pour la composition et la production des Vêpres Siciliennes. De retour en Italie il composa Simon Boccanegra (1857) et Un ballo in maschera (1859). Il alla deux fois en Russie pour la composition et la production de La forza del destino (1862) et revint à Paris pour composer Don Carlos (1864). Pour célébrer l’ouverture du Canal de Suez il reçut commande du Khédive d’Egypte et composa Aida (1871). Il composa un quatuor à cordes en 1873 et en 1874 une messe de Requiem à la mémoire de l’écrivain Alessandro Manzoni. Ses deux derniers opéras furent composés pour la Scala de Milan : Otello (1887) et Falstaff (1893). Il composa aussi dans ses dernières années des œuvres religieuses (Ave Maria, Laudi alla Vergine Maria, Te Deum, Stabat Mater).

Source : The New Grove Dictionary of Music and Musicians.