Miolan-Carvalho, Marie-Caroline

Marie-Caroline Félix-Miolan épouse Calvalho (Marseille, 31 décembre 1827 – Paris, 10 juillet 1895), soprano. Elle étudia au Conservatoire de Paris avec Duprez et obtint le 1er prix de chant en 1847. Elle débuta à l’Opéra-Comique en Mai 1850 dans L’Ambassadrice (Auber). Elle participa à la création de nombreux ouvrages dont Giralda (Adam, 1850), Le Carillonneur de Bruges (Grisar, 1852), Les Noces de Jeannette (Massé, 1853) – un de ses plus grands succès, Le Nabab (Halévy, 1853) et Les Papillotes de M. Benoist (Reber, 1853). Cette même année, elle épousa Léon Carvalho. Elle créa encore La Cour de Célimène (Thomas, 1855) avant de quitter l’Opéra-Comique pour le Théâtre-Lyrique dirigé par son époux. Là, elle triompha dans les œuvres de Gounod écrites pour elle : Faust (1859), Philémon et Baucis (1860), Mireille (1864) et Roméo et Juliette (1867). Elle s’illustra également dans les opéras de Mozart où elle chanta les rôles de Cherubin, Zerline et Pamina. Elle se produisit en province et à l’étranger, Bruxelles, Londres, où elle chanta avec beaucoup de succès le rôle de Dinorah du Pardon de Ploërmel (Meyerbeer) à sa création en 1859, Berlin et Saint-Pétersbourg. Après la guerre Franco-Prussienne, elle fit sa rentrée à l’Opéra-Comique à la 1000eme représentation du Pré-aux-clercs (Hérold) en Octobre 1871 et s’y produisit jusqu’à sa retraite en Juin 1885. Elle se consacra alors à l’enseignement. Sources : Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle ; A. Soubies et C. Malherbe : Histoire de l’Opéra-Comique ; The New Grove Dictionary of Music and Musicians.