Bourgault-Ducoudray, Louis-Albert

Louis-Albert Bourgault-Ducoudray (Nantes, 2 février 1840 – Vernouillet/Yvelines, 14 juillet 1914), compositeur, musicologue et chef d’orchestre. Il fit des études de droit tout en étudiant la musique au Conservatoire de Nantes. En 1858, il fit représenter à Nantes son opéra-comique L’Atelier de Prague ; l’année suivante, il entra au Conservatoire de Paris dans la classe d’Ambroise Thomas. Il obtint le 1er prix de Rome en 1862. Lors de son séjour à Rome, il s’intéressa à la musique de Palestrina et aux chansons folkloriques. Il s’installa ensuite à Nantes et fonda une société chorale qui interprétait les œuvres de Palestrina, Josquin des Prés, Roland de Lassus, Bach et Haendel entre autres. En 1874, il voyagea jusqu’en Grèce pour étudier la musique ancienne et la musique populaire. A son retour, il publia un recueil de chant folkloriques grecs qu’il harmonisa. Il fit également des recherches sur la musique folklorique de Bretagne et publia les chants qu’il avait récolté et harmonisé. En 1878, il fut nommé professeur d’histoire de la musique au Conservatoire de Paris, où il introduisit l’étude des œuvres des compositeurs russes (Rimski-Korsakov et Moussorgski) dès 1880 et donna un cours sur la musique russe en 1903. Il fut décoré officier de la Légion d’Honneur en 1888. Ses compositions reflètent son goût pour les musiques folkloriques de Bretagne et d’autres régions, notamment Dans la lande : esquisse d’après nature (1907) pour piano ou Rhapsodie cambodgienne (1882) pour orchestre. On lui doit également des cantates, de la musique sacrée (Stabat Mater), des mélodies, des opéras dont La Conjuration des fleurs (1883), Thamara (1891) et Myrdhin (1919), de la musique symphonique et de la musique de chambre. Cependant, plus que sa musique, ce sont ses écrits sur des sujets aussi variés que la musique ecclésiastique grecque (1877) et la biographie critique de Franz Schubert (1908) qui eurent une influence non négligeable sur les compositeurs de la génération suivante (Maurice Emmanuel, Ladmirault, Huré, Ropartz, etc.).