La France musicale, 29 août 1852, p. 284-286 (article signé E. Reyer).

Pierre Dupont Musicien.


Le titre seul de notre article indique suffisamment que nous n’allons nous occuper de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… qu’au point de vue musical. — D’autres l’ont jugé comme poëte et comme homme politique, et pas un critique, malgré la divergence des opinions, n’ont pas hésité à le classer au nombre des individualités les plus marquantes de notre temps. Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… doit avoir aussi sa place parmi nos musiciens contemporains, et quelque incomplet que soit son talent, il nous paraît digne d’une attention particulière et d’une critique raisonnée.

On se souvient de la faveur qui accueillit la ballade des BœufsBœufs, LesLes Bœufs, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite… et celle des Louis d’or ;Louis d’or, LesLes Louis d’or, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite… bien des gens dont l’opinion avait habituellement une certaine autorité, protestèrent cependant contre un succès qui ne leur paraissait pas de bon aloi, par cette seule raison que Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… n’avait pas la moindre notion de musique ; ils reprochèrent à ses chants de manquer de carrure, et les trouvèrent remarquables plutôt par une grande bizarrerie que par une véritable originalité. Ces reproches ne nous semblent pas fondés.

Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite…, il est vrai, ignore les plus simples règles de l’art musical et se laisse aller volontiers à tous les caprices de la fantaisie ; mais cela veut-il dire que ses compositions soient dépourvues d’intérêt, de poésie et de verve ? Assurément non. Si Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… n’a jamais étudié la musique, c’est qu’il a pensé que cette faculté qu’il possède de produire la mélodie s’altérerait peut-être dès l’instant où, entraîné par le désir de prouver son érudition musicale, il chercherait à encadrer ses inspirations dans les formes prescrites. Il a craint, en devenant trop savant, de ne plus être aussi original et aussi fécond, et cette crainte est suffisamment justifiée, toute proportion de talent gardée, par la grande quantité de compositeurs chez lesquels, aujourd’hui, la science acquise l’a été aux dépens de l’originalité et de l’inspiration. Et puis, une fois DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… initié aux secrets de la fugue et du contrepoint, n’est-il pas probable que, poussé par une ambition toute naturelle, il eût essayé d’agrandir le cercle de son talent, et qu’au lieu de se contenter d’une certaine célébrité comme chansonnier, il fût devenu un médiocre compositeur de symphonie ou d’opéra ? Nous ne blâmons donc pas Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… d’être resté ce que la nature l’avait fait, et d’avoir compris que chez les intelligences d’élite certaines imperfections ne sont bien souvent que le cachet du génie.

La manière de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… a quelque analogie avec celle d’Hippolyte Monpou, et la critique a cru devoir constater chez l’un comme chez l’autre des défauts à peu prés semblables. L’auteur de PiquilloPiquilloPiquillo, opéra-comique en trois actes sur un livret d’Alexandre Dumas et Gérard de Nerval mis en musique par Hippolyte Monpou et créé à l’Opéra-Comique le 31 octobre  1837.Lire la suite…, des Deux archersLes Deux ArchersIl n’y a pas encore de descriptionLire la suite… et de l’AndalouseAndalouse, L’L’Andalouse, boléro pour une voix et piano sur un texte d’Alfred de Musset mis en musique par Hippolyte Monpou.Lire la suite… n’en a pas moins parcouru avec éclat sa carrière d’artiste, et quand la mort est venue le frapper dans toute la force du talent et de la jeunesse, son nom était déjà inscrit par la renommée non loin de ceux d’HéroldHérold, Louis-Joseph-FerdinandLouis-Joseph-Ferdinand Hérold (Paris, 28 janvier 1791 – Paris, 19 janvier 1833), compositeur. Premier prix de Rome en 1812, il rencontra des succès durables à l’Opera-Comique avec Marie (1826), Zampa (1831), et Le Pré aux clercs (1832).Lire la suite…, d’AuberAuber, Daniel-Francois-EspritDaniel-François-Esprit Auber (Caen, 29 janvier 1782 – Paris, 12 mai 1871), compositeur. Sa famille était aisée et le prépara aux affaires tout en lui enseignant la musique, dans laquelle il montra très tôt son talent de chanteur (baryton), de pianiste, de violoniste et de violoncelliste. LesLire la suite… et de BoïeldieuBoieldieu, Francois-AdrienFrançois-Adrien Boieldieu (Rouen, 16 décembre 1775 – Jarcy, 8 octobre 1834), compositeur. Il étudia à  Rouen avec Charles Broche, organiste de la cathédrale et fut nommé organiste de St. André de Rouen. Son premier opéra-comique, La Fille coupable, représenté en 1793 au Théâtre des ArLire la suite…. DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite…, lui aussi, dans l’étroite sphère où il a la modestie ou l’orgueil de se placer, restera, en dépit des oppositions systématiques qu’il aura rencontrées sur sa route, comme un des types les plus saisissants et les plus exceptionnels d’un genre qu’assurément il n’a pas créé, mais auquel son imagination a su donner un développement, un intérêt et une popularité incontestables.

Un fait digne d’être signalé, c’est que chez Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… l’inspiration musicale n’est que la conséquence de l’inspiration poétique ; il se sert de la musique comme d’une langue plus éloquente, plus voluptueuse et plus sonore pour traduire sa pensée : il est musicien parce qu’il est poëte ; et contrairement aux rapsodesFraises des bois, LesLes Fraises des bois, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite… de l’ancienne Grèce qui improvisaient des chants populaires sur des fragments de différents poëmes recousus ensemble, il ne saurait chanter d’autres poésies que les siennes.

Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… a besoin de l’aide d’un artiste expérimenté pour noter sur le papier sa pensée musicale. Ce travail, assez simple en apparence, se complique singulièrement par la difficulté qu’il y a de saisir d’abord le caractère de la mélodie, à laquelle DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… donne assez ordinairement l’allure indécise du récitatif, et de l’arrêter ensuite, autant que possible, d’après les règles établies, sans en altérer ni le sentiment ni la couleur. Une pareille besogne ne peut être bien faite que par un musicien qui comprend Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite…, qui l’apprécie, qui l’aime, et qui, mettant de côté toute conviction personnelle à l’endroit du style et de la prosodie, ne touche à l’œuvre du compositeur que dans un cas d’absolue nécessité et avec la plus entière réserve.

Plusieurs des chansons de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… (nous nous servons de ce titre accepté pour désigner l’ensemble des œuvres lyriques de notre poëte), plusieurs de ces chansons, disons-nous, ont été publiées avec accompagnement de piano ou de guitare. Presque tous ces accompagnements, bien qu’ils aient été écrits par des artistes de talent, nous paraissent faits à un point de vue un peu trop mercantile ; on a cherché avant tout a les rendre d’une exécution facile qui les mît à la portée d’un plus grand nombre d’amateurs, et leur excessive simplicité, quand elle n’a pas altéré le caractère de la mélodie, a souvent empêché l’appréciation exacte des effets d’imitation qui existent dans la majeure partie des chants de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite…. Lui-même entend toutes ces harmonies, et il nous les a définies dans la naïveté de son langage musical toutes les fois que nous avons eu l’occasion d’écrire les accompagnements de quelques-unes de ses mélodies. Nous avons toujours recueilli avec soin les indications qu’il nous a données ; nous nous sommes pénétré de ses intentions, et peut-être avons-nous réussi ainsi à reproduire fidèlement sa pensée, à l’exprimer dans ses plus minutieux détails, et à répandre une teinte homogène sur les différentes parties de son œuvre. Nous avouons assez franchement par quels moyens nous sommes arrivé à ce résultat, pour ne pas laisser supposer que nous voulions en tirer le moindre mérite.

Nous n’entrerons pas dans une analyse détaillée des compositions de Pierre Dupont Dupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite…: un recueil de chansons ne s’analyse pas comme une partition d’opéra. Nous dirons seulement qu’elles se divisent en plusieurs catégories, ayant chacune leur caractère distinctif. Les Chants rustiques viennent en première ligne. Les BœufsBœufs, LesLes Bœufs, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, Les Louis d’orLouis d’or, LesLes Louis d’or, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, Les SapinsSapins, LesLes Sapins, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, La VigneVigne, LaLa Vigne, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, La Musette neuveMusette neuve, LaLa Musette neuve, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, Les Fraises des boisFraises des bois, LesLes Fraises des bois, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, La Mère JeanneMère Jeanne, LaLa Mère Jeanne, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, La Fille du cabaretFille du cabaret, LaLa Fille du cabaret, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, Le lavoir Lavoir, LeLe Lavoir, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…et Le Noël des paysansNoël des paysans, LeLe Noël des paysans, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, sont aussi remarquables par la fraîcheur, la simplicité et la grâce de la mélodie que par la nouveauté du rythme et de la forme. Parmi ces chants rustiques, quelques-uns sont conçus dans un sentiment musical tout à fait à la hauteur de la portée philosophique que le poëte leur a donnée : Le SauvageSauvage, LeLe Sauvage, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, BelzébuthBelzebuthBelzebuth, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, et Les SapinsSapins, LesLes Sapins, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, dont le récitatif est largement accentué et la prière saintement recueillie, sont de grandes scènes dramatiques qui appellent les sonorités imposantes de l’orchestre.

Dans le genre qui se rapproche le plus de la romance ordinaire, nous citerons La Promenade sur l’eauPromenade sur l’eau, LaLa Promenade sur l’eau, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, La DélaisséeDélaissée, LaLa Délaissée, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, Le Dahlia bleuDahlia bleu, LeLe Dahlia bleu, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite… et Le PeuplierPeuplier, LeLe Peuplier, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, suaves inspirations toutes pleines d’amour, de tristesse et de rêverie ; La Sérénade du paysanSérénade du paysan, LaLa Sérénade du paysan, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite… et Le TisserandTisserand, LeLe Tisserand, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, mélodies légères et imitatives ; La Comtesse MargueriteComtesse Marguerite, LaLa Comtesse Marguerite, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite… et Les Fers à chevalFers à cheval, LesLes Fers à cheval, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, qui ont bien le caractère mystérieux du fabliau et de la légende ; Le TonneauTonneau, LeLe Tonneau, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite… et Les TaureauxTaureaux, LesLes Taureaux, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, dans lesquels on retrouve cette verve entraînante et joyeuse des chansons méridionales.

De tous ces refrains, empreints pour la plupart d’une couleur locale pleine de vérité et de poésie, les uns ont été inspirés au compositeur sous le chaume du villageois, à la table du paysan ou dans la mansarde de l’ouvrier ; les autres lui ont été chantés par la grande voix de la nature : il les a entendus au sein de la forêt, sous les grands arbres , le long des fleuves dont les ondes harmonieuses sillonnent la vallée entre des haies de nénuphars et de lauriers-roses, au creux des ravins embaumés et sous les frais ombrages de la tonnelle, à l’heure où le rossignol s’éveille sur des buissons en fleurs et où commence, au milieu du silence des solitudes, ce concert céleste formé d’accords mystérieux et de sublimes harmonies.

Nous venons d’indiquer à quelle source le poëte a puisé ses inspirations mélodiques ; il n’est donc pas possible de l’accuser de plagiat et de réminiscences. S’il a intercalé dans quelques-unes de ses compositions des fragments de chansons populaires ou d’airs nationaux, comme dans La Musette neuveMusette neuve, LaLa Musette neuve, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, par exemple, il l’a fait avec une intention évidente dont on ne saurait le blâmer, de même qu’on n’a jamais reproché à nos plus grands maîtres d’avoir reproduit textuellement, dans certaines paires de leurs œuvres, des mélodies originales empruntées à l’Italie, à l’Espagne, à l’Allemagne et à l’Orient.

Bien que les chants dits politiques soient, à notre avis, inférieurs aux autres, il nous semble que cette portion des œuvres de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… a été jugée d’une façon trop partiale et trop sévère. Cela tient évidemment à ce que l’esprit de parti n’est pas resté étranger à la critique. Il est difficile, en effet, d’entendre Le Chant du painChant du pain, LeLe Chant du pain, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, Le Chant des transportésChant des transportés, LeLe Chant des transportés, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, Le Chant des soldatsChant des soldats, LeLe Chant des soldats, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite… et Le Chant des nationsChant des nations, LeLe Chant des nations, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, sans être frappé de l’allure franche et énergique du rythme et de la mélodie. Quant au Chant des ouvriersChant des ouvriers, leLe Chant des ouvriers, mélodie dont les paroles et la musique sont de Pierre Dupont.Lire la suite…, cette Marseillaise du travail, cet hymne de paix et de liberté, nous le trouvons à la hauteur de la poésie, et c’est certainement là le plus bel éloge que nous en puissions faire.

Les compositions de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… ne sont pas d’une interprétation aisée ; personne ne sait les détailler et les accentuer comme lui avec cet esprit, ce sentiment et cette verve que l’auteur trouve presque toujours dans l’amour de son œuvre.

La voix de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… est très-étendue, d’un timbre sympathique plein de charme et de sonorité ; tantôt elle vibre avec enthousiasme, tantôt elle a des inflexions d’une douceur et d’une tendresse inexprimables. Lorsque Pierre Dupont déclame ses chants, la physionomie du poëte reflète les émotions de son âme ; les sensations qu’il vous fait éprouver se développent graduellement, comme si elles vous étaient communiquées par une influence magnétique ; l’admiration qui vous gagne se traduit en élans spontanés et irrésistibles.

Nous n’ajouterons qu’un mot à l’appréciation que nous venons de faire du talent musical de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite…, et nous dirons à ceux qui refusent obstinément de le reconnaître : Malgré les incorrections qu’on leur reproche, et en dépit des attaques malveillantes dont ils sont l’objet, les chants de Pierre DupontDupont, PierrePierre Dupont (Lyon, 23 avril 1821 – Lyon, 24 juillet 1870), poète et chansonnier. Grâce au soutien du poète Pierre Lebrun il publia en 1844 son premier volume de vers, Les Deux anges. Sa chanson, Les Boeufs, publiée en 1846 dans son second volume, Les Paysans, connut un retentissant succès. SeLire la suite… n’en acquièrent pas moins de jour en jour une popularité plus étendue, et dans l’avenir la célébrité du poëte suffira à sauver de l’oubli l’œuvre imparfaite du musicien.